Une banque postale : une banque pour tous - La création d’une banque postale : une solution avantageuse

Share This

Jeudi 14 Juin 2018
Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP), l’Association canadienne des maîtres de poste et adjoints (ACMPA), plus de 600 municipalités(1) et d’autres alliés sont en faveur de la mise sur pied d’une banque postale et de la prestation de services financiers dans tous les bureaux de poste. Voici pourquoi nous croyons que ce projet mérite votre appui et pourrait même être très avantageux pour vous et votre collectivité.

Une banque postale : une banque pour tous -  La création d’une banque postale :  une solution avantageuse

Une banque postale : une banque pour tous -  La création d’une banque postale :  une solution avantageuse

 

Rapport de recherche préparé par John Anderson pour le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes 2018

 

La création d'une banque postale : une solution avantageuse

Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP), l’Association canadienne des maîtres de poste et adjoints (ACMPA), plus de 600 municipalités 1 et d’autres alliés sont en faveur de la mise sur pied d’une banque postale et de la prestation de services financiers dans tous les bureaux de poste. Voici pourquoi nous croyons que ce projet mérite votre appui et pourrait même être très avantageux pour vous et votre collectivité.

 

A. Pourquoi avons-nous besoin d'une banque postale?

  1. De nombreux Canadiens et Canadiennes n'ont plus accès à une banque ou à une coopérative financière.
  2.  

    Vous souvenez-vous du temps où il y avait dans votre quartier ou dans votre collectivité une banque ou une caisse populaire? Votre collectivité n'est pas la seule à l'avoir perdue. En fait, le nombre total de succursales bancaires et de coopératives financières au Canada est en chute libre. En 1990, les banques comptaient 7 964 succursales dans l'ensemble du pays. Il n'en reste plus aujourd'hui que 6 190. Quant aux succursales de coopératives financières ou caisses populaires, il y en avait 3 603 en 2002; il n'en restait plus que 2 831 en 2017. Les fermetures se poursuivent encore aujourd'hui. 2

    De nombreuses collectivités sont maintenant dépourvues de toute institution bancaire. Un sondage indique que 45 % des petites villes et des collectivités rurales au Canada ayant un bureau de poste ne sont desservies par aucune banque ni coopérative financière. Selon ce sondage, dans certaines provinces, comme la Colombie-Britannique et la Nouvelle-Écosse, ce sont plus de 60 % des collectivités qui n'ont ni banque ni coopérative financière. À Terre-Neuve, ce pourcentage dépasse 80 %!

     

    Tableau 1 : Sondage réalisé en 2014 auprès de bureaux de poste ruraux sur les services et les succursales financières 

    Provinces et territoires

    Total

    Aucune banque
    ni coopérative
    financière

    % des collectivités dépourvues
    d'une banque ou
    d'une coopérative financière

    Colombie-Britannique

    176

    107

    61 %

    Alberta

    211

    60

    28 %

    Saskatchewan

    322

    144

    45 %

    Manitoba

    177

    85

    48 %

    Nouveau- Brunswick

    111

    55

    50 %

    Nouvelle-Écosse

    157

    102

    65 %

    Terre-Neuve-et-Labrador

    255

    215

    84 %

    Île-du-Prince-Édouard

    27

    16

    59 %

    Ontario

    457

    202

    44 %

    Québec

    718

    189

    26 %

    Nunavut

    3

    1

    33 %

    Yukon

    6

    2

    33 %

    Canada

    2 620

    1 178

    45 %

    Source : John Anderson, « Pourquoi les bureaux de poste ont besoin d'offrir des services bancaires », Association canadienne des maîtres de poste et adjoints, septembre 2014 http://cpaa-acmpa.ca/pub/files/banking_services_SEPT23Fra.pdf

     

    Ce n'est pas que les petites villes du Canada qui sont touchées par ce déclin. De nombreux quartiers dans les villes de taille moyenne ou les grandes villes ne comptent plus de succursale bancaire ou en ont un moins grand nombre. Au centre-ville d'Ottawa, la rue Bank (où toutes les grandes banques avaient jadis une succursale) compte aujourd'hui plus de prêteurs sur salaire que de succursales bancaires. 3

     

  3. Pour la plupart des gens, les services bancaires coûtent très cher. Une banque postale pourrait offrir des services à prix raisonnables et tout de même réaliser des profits.
  4.  

    Les six grandes banques canadiennes comptent parmi les plus rentables au monde. En 2017, elles ont réalisé des profits totalisant 42 milliards de dollars, soit une hausse de 13 % par rapport à 2016, et de 50 % par rapport à 2010. 4 Leurs profits correspondent à plus du double du déficit annuel de 2016 des administrations publiques fédérale, provinciales, territoriales et locales combinées, qui était de 18 milliards de dollars selon Statistique Canada. 5

    Les frais mensuels moyens imposés sur les forfaits de comptes-chèques ont augmenté de 13,6 % de 2005 à février 2013. 6 Si le forfait comprend un nombre illimité de transactions, les frais varient entre 16 $ et 30 $ par mois. 7 On peut donc déduire que de nombreuses personnes paient des frais annuels de 360 $ pour obtenir des services bancaires de base! Des forfaits moins coûteux sont disponibles, mais des frais sont exigés pour tout service additionnel et chaque fois que le nombre de transactions de base dépasse le nombre autorisé.

     

  5. La plupart des collectivités autochtones sont dépourvues d'une banque ou d'une coopérative de crédit.  Bien que le Canada compte plus de 700 collectivités autochtones, il n'y a que 66 succursales bancaires ou coopératives financières dans les collectivités autochtones. Autrement dit, moins de 10 % des collectivités autochtones comptent une succursale bancaire ou une succursale de coopérative financière. Une banque postale pourrait travailler en collaboration avec les collectivités autochtones dans le but d'offrir des services bancaires dans ces collectivités.
  6.  

    Tableau 2 : Nombre de succursales (banques ou coopératives financières) dans les collectivités autochtones

    RBC 8                                                                                      

    11

    RBC : succursales dans les territoires (T.-N.-O., Yn, NU)

    6

    First Nations Bank 9                                                                  

    12

    CIBC 10                                                                                         

    6

    TD 11                                                                                           

    5

    Banque Scotia 12                                                                          

    4
    + 28 centres de services bancaires à la clientèle
    autochtone dans plusieurs grandes villes

    Banque de Montréal (BMO) 13                                                   

    14

    Total des banques                                                                    

    58

    Coopératives financières 14                                                         

    8

    Total     

    66

    Données tirées des sites Web des principales banques et coopératives financières en septembre 2017.

     

  7. Un grand nombre de personnes utilisent toujours les services en succursale
  8.  

    Reste-t-il encore des gens qui utilisent les services en succursale? Tout le monde fait maintenant ses transactions bancaires en ligne, n'est-ce pas? Un des arguments invoqués contre la création d'une banque postale est que plus personne ne se rend en succursale. Le fait est qu'un grand nombre de personnes utilisent toujours les services en succursale. Un sondage effectué récemment par l'Association canadienne des coopératives financières révèle que plus de la moitié des Canadiens et Canadiennes se rendent régulièrement à des succursales bancaires ou à des coopératives financières.

     

    Tableau 3 : Utilisation des succursales (sauf guichet automatique) par établissement financier

     

     

    2015

     

     

    2011

     

     

    Membres de
    coopératives

    Clients de
     banques

    Différence
    coopératives

    Membres de coopératives

    Clients de
     banques

    Différence
    coopératives

    Jamais

    10 %

    9,8 %

    0,2 %

    8,3 %

    10,1 %

    1,8 %

    Il y a plus de 6 mois

    20,7 %

    23,5 %

    -2,8 %

    18,7 %

    23,7 %

    1,8 %

    Au cours des six derniers mois

    69,3 %

    66,7 %

    2,6 %

    73 %

    66,2 %

    6,8 %

    Au cours des trois à six derniers mois

    14,2 %

    16,7 %

    -2,5 %

    16,6 %

    18,5 %

    1,9 %

    Il y a moins de trois mois

    55,1 %

    50,1 %

    5 %

    56,4 %

    47,7 %

    8,7 %

    La différence des coopératives financières : Coopératives moins banques (les cinq grandes banques). Clients de banques : Correspondent aux clients des cinq grandes banques.

    Données tirées d'un rapport publié en décembre 2015 par l'Association canadienne des coopératives financières : www.ccua.com/publications/system_briefs.

     

  9. Il faut offrir une solution de rechange aux prêts sur salaire. Le coût d'emprunt des prêts sur salaire est usurier et, même en Ontario, où il est le moins élevé au Canada, soit 15 $ sur deux semaines pour un prêt de 100 $, le coût correspond à un taux d'intérêt annuel de 391 %! Et pourtant, pour être admissible à un prêt sur salaire, une personne doit avoir une source de revenu stable. Une banque postale pourrait donc offrir des produits de rechange aux prêts sur salaire à des taux semblables à ceux exigés par les cartes de crédit qui, même les plus élevés, sont inférieurs à 30 %. Par exemple, selon un taux d'intérêt de 29 %, le coût du même emprunt serait de 1,11 $ sur deux semaines au lieu de 15 $.
  10.  

  11. Les services bancaires postaux aident à soutenir les autres services postaux, comme la livraison du courrier, la livraison à domicile et les bureaux de poste locaux. En examinant le fonctionnement de banques postales dans d'autres pays, on constate que les services bancaires postaux aident à soutenir les autres services postaux. La livraison du courrier est un service important dans un pays immense comme le Canada, où le coût d'expédition d'une lettre à une adresse située à 9 300 kilomètres (la largeur du Canada) est le même que celui exigé pour l'envoi d'une lettre dans une même ville. Toutefois, le maintien d'un tel service coûte cher. Il importe aussi de rétablir le service de livraison à domicile, qui a fait l'objet d'énormes compressions. Le service postal doit donc pouvoir compter sur des revenus provenant de sources multiples, et les services bancaires postaux représentent dans bien des pays une source de revenus précieuse, comme le montre le tableau ci-dessous.

 

Tableau 4 : Cinq grandes banques postales couronnées de succès

Pays

Service

Nbre de clients

Nbre d'employés

Profits du secteur des  services financiers postaux

Ventes

Profits du groupe

Services financiers
% du total des profits / ventes

Royaume-Uni

Post Office Money 15

 

De 80 à 100 au siège social

 

301 millions £ sur un total de 940 millions £

Le service postal du Royaume-Uni ne publie pas ses profits par secteur.

32 %

Nouvelle-Zélande

Kiwibank 16

800 000

1 000

122 millions $ NZ avant amortissement des dépenses en informatique; 58 millions $ NZ après.

 

27 millions $ NZ 17

214 %

France

Banque Postale 18

10,7 millions

2 541

538 millions € avant impôts; 477 millions € après impôts

 

975 millions € (avant impôts) 19

55 %

Suisse

PostFinance 20

3 millions

3 599

542 millions FCH 21

 

558 millions FCH 22

97 %

Italie

BancoPosta 23

9,55 millions d'usagers
5,8 millions de déposants 24

1 824

813 millions €

 

622 millions €

144 %

Sources : Toutes les données sont tirées des rapports annuels de 2016 des administrations postales et des banques postales.

 

B. Comment fonctionnerait une banque postale?

La mise en place d'une banque postale peut se faire de différentes façons. La plus simple serait de créer une filiale de Postes Canada. Elle pourrait être établie dans une grande région du pays à la fois. La façon la plus facile serait de créer une société d'État, comme on l'a fait pour les autres banques appartenant au gouvernement fédéral (voir ci-dessous).

 

C. Quels services seraient offerts?

Au départ, il pourrait s'agit de services bancaires de base comme les comptes d'épargne, les comptes-chèques et le paiement de factures, puis l'offre de services pourrait être élargie pour y inclure les prêts hypothécaires, les prêts aux particuliers et aux entreprises, les transactions sur devise, les placements, les assurances et des options de rechange aux prêts sur salaire.   

 

D. Que savent Postes Canada et le gouvernement fédéral au sujet des services bancaires?

Certains se demandent ce que Postes Canada et le gouvernement fédéral connaissent des services bancaires et financiers. La réponse pourrait vous surprendre.

  1. Les services financiers à Postes Canada : le passé et le présent
  2.  

    • Postes Canada compte 100 ans d'expérience en matière de services bancaires. La Caisse d'épargne postale a été créée en 1868 peu après la Confédération et elle a existé jusqu'en 1968. D'ailleurs, le règlement s'appliquant à la caisse d'épargne est toujours en vigueur.
    •  

    • Postes Canada offre déjà certains services financiers dans ses 6 200 bureaux de poste, soit le plus grand réseau de points de vente au détail au pays. Elle vend des mandats-poste, des cartes de crédit et offre un service de gestion des relevés et factures en ligne, postel, qui pourrait facilement être modifié pour permettre le paiement de factures en ligne. Postes Canada possède un réseau sécurisé qui pourrait être élargi. Elle compte déjà une main-d'œuvre formée qui pourrait apprendre à offrir de nouveaux services financiers.

     

  3. Quatre banques fédérales rentables sont déjà exploitées avec succès

    Le gouvernement fédéral administre déjà avec succès quatre banques fédérales qui ont réalisé des profits totalisant 3,2 milliards $ en 2016. Ces banques pourraient fournir un soutien à la nouvelle banque fédérale, car elles comptent 242 succursales au pays et consentent des prêts à des agriculteurs et à des entreprises agricoles en plus d'offrir des produits d'épargne comme les bons du Trésor du Canada et les Obligations d'épargne du Canada. La nouvelle banque postale pourrait tirer parti du savoir-faire des 7 000 membres du personnel des banques fédérales.

 

Tableau 5 : Banques appartenant au gouvernement fédéral

Nom

Actifs

Nbre de clients

Profits

Nbre de bureaux

Siège social

Employés

Services

Financement agricole Canada 25

33 milliards $

100 000

613 millions $

100

Regina

1 800

Prêts,
hypothèques

Banque de développement du Canada 26

25,3 milliards $

49 000

464 millions $

118

Montréal

2 200

Prêts

Exportation et développement Canada 27

63 milliards $

7 150

1 072 millions $

18 au Canada
19 à l'étranger

Ottawa

1 400

Prêts

Banque du Canada 28

106,1 milliards $

 

1 057,6 millions $

6 au Canada
1 à l'étranger

Ottawa

1 700

Bons du trésor

Total

227,4 milliards $

156 150

3 207 millions $

242 au Canada
20 à l'étranger

 

7 100

 

Source : Les données du tableau proviennent des rapports annuels de 2016.

 

E. Qui en assumerait le coût?

Au début, une nouvelle banque postale nécessiterait des investissements de la part du gouvernement fédéral, mais Postes Canada possède déjà les bureaux physiques. Quant à son personnel, elle devra le former à offrir les nouveaux produits financiers, mais déjà, il s'y connaît en matière de transactions financières et de vente au détail. Étant donné la rentabilité des banques postales dans le monde entier, il est clair que les nouveaux investissements en matériel et en formation seraient vite remboursés.

 

F. Comment pourrais-je en profiter?

Si vous utilisez les nouveaux services, vous aurez accès, pour effectuer toutes vos transactions bancaires, à une banque dans votre quartier ou dans votre collectivité, là où, en ce moment, il n'y a aucune banque ni coopérative financière ou il y a peut-être une seule institution financière pour desservir l'ensemble de la collectivité. Si, par contre, vous n'êtes pas en mesure de sortir de la maison ou d'accéder aux services en ligne, le personnel de livraison du service postal pourrait aussi être équipé d'une tablette pour vous aider à effectuer certaines transactions financières.

Si vous n'utilisez pas les services de la banque postale, elle vous sera tout de même profitable parce qu'elle contribuera au développement économique de votre collectivité et de votre pays, notamment en aidant les citoyens à obtenir des taux équitables et les entreprises locales à accéder à des services financiers. De plus, les services bancaires postaux aideront à garantir l'accès aux services postaux actuels et même à accroître ces services.

 

G. Qui utiliseraient les services d'une banque postale?

Selon les travaux de recherche effectués en 2016 par le groupe de travail sur Postes Canada 29,  les gens sont nombreux à dire qu'ils utiliseraient les services d'une banque postale, et ce, même s'ils n'ont pas en main tous les détails sur la banque et son fonctionnement. Si 11 % des personnes sondées affirment avoir la ferme intention d'utiliser les services financiers d'une banque postale, et que la population du Canada compte 29,65 millions de personnes âgées de plus de 18 ans, il y aurait 3,26 millions de personnes intéressées sur le champ à faire affaire avec une banque postale. 30 Par ailleurs, si on additionne les 7 % de répondants ayant déclaré sans équivoque vouloir utiliser tous les services d'une banque postale et les 22 % de répondants ayant déclaré vouloir sans doute les utiliser, on compte alors 2,075 millions de personnes qui ouvriraient probablement un compte à la banque postale peu après son ouverture, et 6,5 millions d'autres susceptibles de les imiter.

De plus, si l'on tient compte du fait que 47 % des répondants ont affirmé que la prestation de services bancaires convenait bien, sinon très bien, à Postes Canada, la perspective d'accroître la clientèle s'annonce excellente. Par ailleurs, l'appui des communautés autochtones (27 %) en faveur de la banque postale est encourageant. Enfin, l'appui des entreprises en faveur de la banque postale (39 %) combiné à l'appui des entreprises se disant prêtes à faire affaire avec une banque postale (11 %) feraient de celle-ci l'une des banques d'affaires les plus importantes au pays. Si, sur les 1,17 million d'entreprises 31 (petites, moyennes et grandes) que compte le Canada, 11 % d'entre elles utilisaient les services d'une banque postale, celle-ci compterait 128 700 entreprises clientes.

 

H. La banque postale pourrait devenir le point d'ancrage de nombreux autres services à caractère communautaire offerts au bureau de poste.

L'initiative Vers des collectivités durables 32 a révélé que le bureau de poste pourrait devenir un carrefour communautaire. En plus des services traditionnels de courrier et des services financiers, le bureau de poste local pourrait offrir les services suivants :

  1. Autres services des gouvernements fédéral et provinciaux et des municipalités, comme les passeports, le paiement d'impôts, les permis de conduire et l'immatriculation des véhicules.
  2.  

  3. Des bornes de recharge pour véhicules électriques aux installations postales. Toutes les collectivités auraient ainsi accès à une borne de recharge à des tarifs équitables.
  4.  

  5. Service Internet à des taux raisonnables et accès à des ordinateurs en ligne : de nombreuses collectivités n'ont toujours pas de services Internet haute vitesse. Or, de nombreuses administrations postales étrangères fournissent maintenant des services Internet. 33
  6.  

  7. Centre de vigilance auprès des personnes âgées et des personnes ayant des limitations fonctionnelles : Le personnel de livraison du courrier est l'un des groupes qui, du simple fait qu'il visite la plupart des résidences de façon régulière, est souvent en contact avec bon nombre de citoyens et citoyennes. En faisant preuve de vigilance auprès des résidents les plus vulnérables, le personnel de livraison pourrait contribuer à rehausser la sécurité des collectivités.
  8.  

  9. Points de distribution et de ramassage d'aliments santé frais. La plupart des gens aimeraient manger des aliments santé, mais beaucoup ont de la difficulté à en trouver dans leur collectivité. Le bureau de poste pourrait servir de point de distribution hebdomadaire de paniers d'aliments frais à des prix raisonnables.

 

Étant donné le nombre de personnes qui souhaitent utiliser des services bancaires et compte tenu des revenus qui pourraient en découler, la banque postale, même en offrant de meilleurs services financiers à des prix moins élevés, pourrait devenir un point d'ancrage pour ces autres services.

 

I. Comment aider à faire de la banque postale une réalité au Canada?

Premièrement, discutez-en avec vos parents et amis et vos collègues de travail. Vous trouverez d'autres ressources sur les services bancaires postaux à l'adresse suivante :  www.sttp.ca/fr/campaign/resources/services-bancaires-postaux.

Deuxièmement, communiquez avec votre députée ou député fédéral pour lui dire que nous avons besoin d'une banque postale :  www.sttp.ca/fr/campaign/banque-postale/resources/envoyez-un-message-à-votre-députée-ou-député-fédéral-en-appui-aux.

Troisièmement, si votre ville ou municipalité ne fait pas partie de celles qui appuient officiellement la banque postale, communiquez avec votre conseillère ou conseiller municipal ou votre maire pour lui demander d'adopter une résolution en ce sens.
www.sttp.ca/fr/campaign/banque-postale/resources/municipalit%C3%A9s-et-groupes-ayant-adopt%C3%A9-une-r%C3%A9solution-ou-envoy%C3%A9-une.

Quatrièmement, si votre conseil du travail, votre syndicat ou votre organisation communautaire ou non-gouvernementale n'a pas encore adopté de résolution à l'appui des services bancaires postaux, faites-en adopter une.

Cinquièmement, si vous voulez faire appel à une conférencière ou un conférencier pour discuter du dossier, communiquez avec nous et nous tenterons de répondre à votre demande.

Pour communiquer avec nous :            

 

Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes
377, rue Bank Street, Ottawa, On   K2P 1Y3
Téléphone : (613) 236-7236
https://www.sttp.ca/fr
commentaires@cupw-sttp.org

 


1.

Municipalités et groupes ayant adopté une résolution ou envoyé une lettre d'appui à l'expansion des services, comme la mise sur pied d'une banque postale https://www.sttp.ca/fr/campaign/banque-postale/resources/municipalit%C3%A9s-et-groupes-ayant-adopt%C3%A9-une-r%C3%A9solution-ou-envoy%C3%A9-une

2.

Burford, la plus récente collectivité touchée par les fermetures de banques en milieu rural, 1er mars 2018 https://kitchener.ctvnews.ca/burford-latest-community-affected-by-rural-bank-closures-1.3823958

6.

Agence de la consommation en matière financière du Canada, Les frais bancaires au Canada : Profils et tendances, 2014

14.

Canadian Co-operative Association, Co-Operatives in Aboriginal Communities in Canada, 2012

15.

  Rapport annuel du service postal du Royaume-Uni de 2015-2016 http://corporate.postoffice.co.uk/annualreport1516

17.

Ibid

25.

Rapport annuel 2016-2017 de Financement agricole Canada https://www.fcc-fac.ca/fr/a-propos-de-FAC/governance/reports.html

29.

Patterson, Langlois Consultants, Revue des services offerts par Postes Canada, Étude auprès des Canadiens, Rapport final 29 août 2016, Préparé pour le  Secrétariat de la Revue de Postes Canada, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada et Ekos, Opinion des entreprises canadiennes au sujet des services de Postes Canada https://www.tpsgc-pwgsc.gc.ca/examendepostescanada-canadapostreview/rapport-report/recherche-reseach-fra.html