Poursuite de l’arbitrage

Share This

Jeudi 17 Octobre 2019
2019-2023/044
No 88

Au cours des trois dernières semaines, nous avons participé à huit journées d’audience, ce qui porte le total à 32 jusqu’à maintenant. Nous avons présenté l’ensemble de notre dossier en 20 jours, ce qui comprend les éléments de preuve soumis par 28 témoins ainsi que leur contre-interrogatoire. De son côté, Postes Canada a eu 12 jours d’audience, où elle a présenté trois témoins. Le quatrième témoin n’a pas encore terminé son témoignage. Une fois ce témoignage terminé, la Société aura encore au moins trois autres témoins à faire entendre.

 

Les 8 et 9 octobre

Nous avons contre-interrogé le témoin de Postes Canada, Jean-Laurent Rousset, directeur général de l’expérience client. Nous avons contesté ses affirmations sur le besoin de « flexibilité » chez les effectifs du groupe 1, soulignant à quel point Postes Canada disposait déjà d’une grande « flexibilité » de la part de ces effectifs

Nous avons aussi contesté les affirmations de M. Rousset voulant que Postes Canada éprouve des difficultés dans le secteur des colis, et que la croissance des colis en 2019 pourrait être décevante. Nous avons présenté des documents montrant que Postes Canada prévoit une très bonne « période de pointe » cette année. Personne ne peut dire quels seront les résultats définitifs de 2019, mais il est clair que les prévisions de Postes Canada sont optimistes. Les affirmations de M. Rousset contredisent en bonne partie le discours tenu par les deux premiers témoins de Postes Canada.     

Postes Canada a ensuite présenté M. Sanjay Paliwal, directeur général, transformation du système de distribution postale. Celui-ci a pris le relais des trois premiers témoins de la partie patronale, soutenant que l’avenir de Postes Canada était sombre. Il s’est ensuite exprimé sur les changements apportés pour surmonter les difficultés, dont la transformation postale, le plan d’action en cinq points et la séparation du tri et de la livraison. Une grande partie de son témoignage avait déjà été couvert par les premiers témoins de Postes Canada.    

 

Le 10 octobre

M. Paliwal a poursuivi son témoignage en donnant d’innombrables détails sur le Système de mesure des itinéraires (SMIFF) et les réorganisations des itinéraires des facteurs et factrices. Il a ensuite parlé de la charge de travail et des heures supplémentaires de ces derniers, et des clauses de la convention collective qui encadrent ces questions.       

 

Prochaines dates d’audience

Les prochaines audiences auront lieu les 23 et 30 octobre. À ces dates, Postes Canada a prévu des visites dans trois bureaux de poste de petite taille. Le contre-interrogatoire de M. Paliwal commencera dès que Postes Canada aura présenté sa preuve principale.      

 

Quelles sont les intentions réelles de Postes Canada?

La stratégie de Postes Canada n’est pas claire. En demandant à ses témoins de lire des passages entiers de la convention collective et en passant des heures à parler de dossiers qui ne sont pas entre les mains de l’arbitre, la Société voulait-elle que l’arbitrage se prolonge après les élections fédérales? Elle espère sans doute l’élection d’un gouvernement conservateur majoritaire.  

Sachez que nous faisons tout en notre pouvoir pour faire avancer l’arbitrage sans compromettre quoi que ce soit de notre position.   

 

Il est temps que Postes Canada voie enfin la valeur des travailleurs et travailleuses et qu’elle cesse de les considérer comme un fardeau.   

 

Solidarité,

Nancy Beauchamp
Négociatrice en chef, unité des FFRS
Sylvain Lapointe
Négociateur en chef de l’unité urbaine
Fichier jointTaille
Poursuite de l’arbitrage (pdf)539.87 Ko